Forum Espace membre FR EN ES Recherche
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. 6ème session internationale d’IAGF la navigation sur le fleuve Sénégal

Actualité

Toutes les actualités

6ème session internationale d’IAGF : la navigation sur le fleuve Sénégal

Du 9 au 13 avril, IAGF a réuni ses membres à Saint-Louis et Dakar (Sénégal), accueillie par l’un d’entre eux : l’Organisation de mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Une session consacrée à la navigation sur le fleuve, à la demande de l’OMVS qui en fait un objectif prioritaire de sa feuille de route.

 

 

Développer la navigation fluviale

Florissante dans les années 1960, entre Saint-Louis et Kayes, la navigation a été complètement interrompue après la grande sécheresse de 1973-1975, dont les effets se sont conjugués au mauvais entretien du lit du fleuve. Le transport fluvial (Note OMVS sur le projet de navigation), levier de développement économique, était au cœur des débats de cette 6ème session.

L’ambition de l’OMVS est de mettre les ressources du fleuve au service du pays » – Hamed Semega, Haut-Commissaire de l’OMVS

Un changement climatique lourd de conséquences

Les visites de terrain et les nombreuses interventions des différentes sociétés constitutives de l’OMVS et de l’IRD (Institut de Recherche et de Développement) ont permis de comprendre les enjeux auxquels doit faire face cette région frappée par le changement climatique et ses impacts – érosion côtière, remontée des eaux salées, augmentation de la variabilité des débits du fleuve… -. Elles ont également permis d’aborder la problématique de l’invasion de la plante aquatique typha qui perturbe à la fois les activités agricoles et de pêche et la navigation.

Eau : relever les défis

Mansour Faye, maire de Saint-Louis et ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, a présenté les nombreux défis en rapport avec l’eau auxquels doit faire face sa ville. Il a invité les membres d’IAGF à « s’engager dans la réflexion pour nous aider à relier les différentes dimensions du problème et trouver des solutions appropriées » qui pourront nourrir le Forum Mondial de l’Eau, que Dakar accueillera en 2021.

« Saint-Louis est un condensé des nouveaux défis qui s’imposent au monde. La pression démographique et le réchauffement climatique nécessitent de gérer autrement l’eau pour ses différents usages et de résoudre la bataille entre eau douce et eau salée, très prégnante dans cette ville embouchure. Toutes les compétences sont nécessaires, tous les savoirs doivent être convoqués. Nous sommes là, à vos côtés. Les questions de la brèche et de la navigation sont l’affaire de tous », a ajouté Erik Orsenna, Président d’IAGF.

 

À l’issue de ces journées d’échanges, IAGF a apporté des préconisations à l’OMVS pour la complète réussite économique, environnementale et sociétale du projet de navigation, fer de lance de l’aménagement des territoires traversés par le fleuve.

Vous pourrez retrouver le compte-rendu de ses travaux et les préconisations prochainement sur le site, rubrique Nos rencontres.

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site