Actualités Espace membre FR EN ES Recherche
  1. Accueil
  2. Nos solutions
  3. ASALEE, un outil d’aide au choix d’assolement pour une meilleure gestion des volumes d’eau d’irrigation

ASALEE, un outil d’aide au choix d’assolement pour une meilleure gestion des volumes d’eau d’irrigation

Toutes les solutions

Présentation


  • Porteur du projet : Arvalis-Institut du végétal
  • Partenaire : L’outil ASALEE a été développé par le consortium : Arvalis, INRA, Terres Inovia, Chambre d’Agriculture des Deux-Sèvres, Chambre d’Agriculture de Charente-Maritime
  • Durée du projet : Depuis 2018
  • Coût : Le projet a été soutenu financièrement par l’Agence de l’eau Adour Garonne à hauteur de 80 000 € pour un coût global de 200 000 €.

Contexte d’émergence du projet 

Les exploitations agricoles sont soumises à de très nombreux aléas, climatiques, réglementaires ou économiques, qui ont tendance à s’amplifier : phénomène de sécheresse et réduction de la disponibilité en eau, marchés fluctuants et concurrentiels qui influent sur les prix des productions, arrêt d’irrigation imposé par la réglementation… La gestion des risques est devenue une composante indispensable pour les agriculteurs afin de limiter leurs impacts sur la rentabilité de leurs exploitations et définir au mieux leurs stratégies d’irrigation et d’assolement[i].

Choisir un assolement adapté et robuste pour faire face à ces différents aléas constitue un des premiers leviers d’action. L’application ASALEE a été développée pour accompagner et conseiller les agriculteurs en leur apportant une connaissance chiffrée de leurs risques, rentabilité et variabilité de consommation en eau. 

Elle a été conçue à partir d’un premier terrain d’expérimentation, le bassin de la Boutonne (Poitou-Charentes), dans le cadre du projet de territoire développé par le Syndicat Mixte d’études pour la gestion et l’aménagement du bassin de la Boutonne (SYMBO). L’un de ses objectifs était de réduire les volumes de prélèvement d’eau d’irrigation dans le milieu en été, pour assurer un retour à l’équilibre du bassin en 2021.

Ce besoin d’économies d’eau peut se traduire par des baisses de volumes d’irrigation et / ou un nouveau projet de création de retenue de stockage, adhéré par deux tiers des exploitations irrigantes. Les risques économiques encourus sont majeurs pour les exploitations non adhérentes à ce type de projet. Dans le même temps, l’Organisme Unique de Gestion Collective imposera des protocoles renforcés sur les volumes d’eau prélevable destinés à l’irrigation. Plusieurs actions ont été menées pour accompagner l’ensemble des exploitations à déterminer les meilleurs assolements pour économiser et mieux utiliser l’eau d’irrigation : conseil technique, formation, diagnostics… Néanmoins, aucun des outils d’aide à la décision identifiés ne prend réellement en compte plusieurs facteurs de risque.

L’application ASALEE intègre différents facteurs de risque tels que le climat, le prix des productions, la disponibilité et le prix de l’eau d’irrigation pour identifier des solutions personnalisées à chaque exploitation agricole grâce au calcul d’indicateurs de rentabilité, de variabilité et de consommation en eau d’irrigation.

Stratégie et Objectif


L’outil ASALEE permet de définir et comparer des scénarios d’assolement répartis par grands types de sols en termes de rentabilité, de résilience et de consommation-productivité de l’eau d’irrigation.

En prenant en compte les incertitudes climatique et économique et les contraintes d’accès à l’eau, l’outil ASALEE permet aux agriculteurs de comparer différentes stratégies d’assolement selon les capacités techniques de leurs propres exploitations. Il permet de visualiser des indicateurs de performance technico-économique et de consommation en eau, générés selon les différentes stratégies d’assolement.

 

L’outil peut être utilisé à l’échelle de l’exploitation comme élément de diagnostic, ou à l’échelle territoriale en s’adressant à des conseillers et des groupes d’agriculteurs (irrigants en priorité) avec l’objectif d’étudier différentes stratégies d’adaptation à différents types de contraintes portant sur la ressource en eau ou sur le contexte économique.

 

Caractère innovant du projet


Technique

ASALEE fait suite aux travaux de recherche qui ont été établis dans le cadre de l’UMT-EAU (Unité Mixte Technologique), programme de recherche associant Arvalis, l’INRA, et le CETIOM et visant à développer des outils et méthodes pour la gestion quantitative de l’eau, de l’exploitation agricole au territoire. Il a été conçu suite à l’analyse des utilisations et limites des outils existants tels que le modèle « LORA » (Logiciel Optimisant la Recherche d’Assolement). Les indicateurs et calculs d’ASALEE s’appuient sur l’expertise d’Arvalis et de ses partenaires, ainsi que sur des données collectées sur plus de 20 ans. Le moteur de calcul se base sur l’union des référentiels existants et fournit des résultats aussi bien économiques qu’agronomiques. Il prend la forme d’une application web interactive en ligne, donc facilement accessible et pratique d’utilisation. Par ailleurs, cet outil de diagnostic prend en compte les spécificités de la situation des agriculteurs a priori et propose des solutions qui leur sont adaptées.

 

Résultats et perspectives


Conçu en 2018, ASALEE est en cours de développement. Des améliorations sont à prévoir à court et moyen termes pour le fonctionnement et l’ergonomie de l’outil et le paramétrage de nouvelles cultures (par exemple il est prévu en 2021 de travailler à l’intégration des fourrages dans l’outil). L’intégration de ces cultures et l’incrémentation de nouvelles fonctionnalités (notamment la prise en compte du changement climatique dans un module de simulations de scénarios climatiques futurs) permettront à ASALEE de s’adapter aux contextes des prochains territoires d’étude. A plus long terme, des améliorations seront attendues sur la prise en compte de nouveaux critères qui requerront des développements plus complexes.

Les bénéfices à court terme du projet sont une évolution des assolements chez les agriculteurs partenaires permettant d’optimiser l’utilisation de la ressource en eau disponible sur leur exploitation.

Adapter l’assolement d’une exploitation présente dans ce contexte le double avantage d’optimiser l’utilisation de la ressource hydrique tout en minimisant les risques financiers.

A long terme, à l’échelle territoriale, si un grand nombre d’agriculteurs utilise l’outil, il est possible d’imaginer des bénéfices sur la ressource en eau.

Comment se projet pourrait-il être dupliqué à d’autres fleuves ?

De nouveaux projets vont être montés à l’échelle territoriale pour expérimenter l’outil dans d’autres bassins et l’adapter aux problématiques locales.

Afin de valoriser ses résultats et son utilisation dans d’autres territoires, ASALEE pourrait servir aux agriculteurs utilisateurs de la ressource afin de monter un collectif d’utilisateurs de l’outil.

 

#irrigation#agriculture#environnement#gestion#application

 

En savoir plus

[i] L’assolement correspond  aux différents types de culture répartis annuellement sur la Surface Agricole Utile (SAU) d’une exploitation agricole.

 

Crédit photo : Arvalis – Institut du végétal

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site