Actualités Espace membre FR EN ES Recherche
  1. Accueil
  2. Nos solutions
  3. Itaipu un méga-barrage redistributif

Itaipu : un méga-barrage redistributif

Toutes les solutions

Présentation


  • Gestionnaire : Itaipu Binacional (Brésil / Paraguay)
  • Partenaires : Eectrobas – Entreprise brésilienne nationale d’électricité, principal acheteur de l’électricité d’Itaipu ; ANDRE, entreprise paraguayenne nationale d’électricité
  • Durée de construction : entre 1975 et 1982 (ajout de 2 turbines en 2005 et 2006)
  • Coût de construction : entre 27 milliards de dollars actuels

Contexte d’émergence :

Le fleuve Paraná, long de quatre mille kilomètres, est caractérisé par la force de ses débits, souvent proches de 17 000 m3/s à l’embouchure. On le classe ainsi au 10ème rang mondial en termes de débit et 5ème en termes de superficie du bassin versant. Le Brésil et le Paraguay, deux des pays du bassin, marquent dès les années 1960 leur intérêt commun pour l’exploitation de cette ressource partagée avec l’accord d’Iguaçu (Ata do Iguaçu). En 1973, un traité institue un droit de consommation théorique de 50 % pour chaque pays sur l’énergie produite. Le Paraguay s’engage à revendre son surplus d’énergie exclusivement au Brésil, à un prix fixe jusqu’à l’échéance du traité (2023). L’année suivante, la société binationale Itaipu est créée et les travaux sont lancés.

 

Stratégie et objectifs


Ainsi né le plus gros barrage de la chaîne hydroélectrique du fleuve Parana qui en compte une soixantaine.  Situé à la frontière entre le Brésil et le Paraguay, le barrage d’Itaipu devient une ressource économique importante pour le Paraguay et un enjeu stratégique régional majeur, par la production d’électricité qu’il génère : avec une moyenne annuelle de plus 96 000 GWh, Itaipu est encore aujourd’hui le plus productif au monde et est le 2ème en termes de puissance installée, derrière le barrage des Trois-Gorges (Chine).

La performance de cette infrastructure n’est pas que productive. Son modèle redistributif s’inscrit dans une logique de développement durable.

  • Production 2018 : 96 586 GWh 
  • Puissance installée : 14 000 MW 
  • Nombre d’unités génératrices : 20 (18 unités en activité simultanée)
  • Lac de retenue : 29 milliards de m3
  • L’hydroélectricité représente 71 % de la production d’énergie renouvelable mondiale

 

Le caractère innovant du projet


Economique/financier :

La société Itaipu Binacional  dispose d’un budget de l’ordre de 3,2 milliards de dollars par an. Sur ce budget, plus de la moitié sert au remboursement de la dette (2 milliards) tandis que 500 millions reviennent aux gouvernements à travers les royalties, versées pour chaque MWh produit. Les revenus des royalties représentent 320 millions de dollars par an pour le Paraguay comme pour le Brésil. Depuis la création d’Itaipu, 5 milliards de dollars ont été versés de part et d’autre de la frontière. Dans le cas du Paraguay, la moitié de ces revenus sont distribués à l’État et l’autre moitié aux 17 départements et 250 municipalités. La redistribution financière que le barrage met en oeuvre peut représenter jusqu’à 80% du budget de certaines communes paraguayennes ! Au Brésil, la redistribution des revenus d’Itaipu concerne non pas tout le pays mais 331 collectivités.

L’infrastructure, au-delà de fournir l’électricité aux populations, est donc une source de richesse pour les territoires.

Environnemental :

Au-delà de la redistribution financière, Itaipu met également en œuvre des actions en faveur de l’environnement. À titre d’exemple, un million de poissons ont été réintroduits dans le fleuve en 2016. 100 000 ha de terres sont protégées, ce qui représente, pour un barrage, le plus haut ratio de terres protégées par megawatt de capacité installée (7,5 ha / MW). Les bénéfices sont quantifiables, puisque les réserves produisent tous les jours de l’oxygène pour 22 millions de personnes, soit trois fois la population du Paraguay.

ITAIPU mène par ailleurs un vaste programme qui vise à préserver la diversité biologique par l’association de fragments forestiers et la promotion de la gestion durable des terres utilisées, en lien avec l’ONU.

Sociétal :

Ces actions environnementales s’inscrivent dans le cadre plus large d’un fonds de responsabilité sociale, par lequel d’autres actions (auprès des enfants ou des populations défavorisées) sont menées, que ce soit en termes d’éducation, de santé ou encore économiques (amélioration de la productivité des installations agricoles). Enfin, ITAIPU génère également des retombées économiques via le tourisme : 1 million de visiteurs ont été accueillis sur le site en 2018.

Recherche et développement :

À travers son centre d’innovation hydroinformatique (CIH) mis en activité en 2007, Itaipu travaille avec l’UNESCO dans le cadre du Programme Hydrologique International (PHI) consacré à la recherche dans le domaine de l’eau, à la gestion durable des ressources en eau, ainsi qu’à la formation et au renforcement des capacités.

#Parana #Hydroélectricité #EnR #RSE

En savoir plus

Crédit photo : Itaipu Binacional

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site