Actualités Espace membre FR EN ES Recherche
  1. Accueil
  2. Nos solutions
  3. Simulateur de navigation

Simulateur de navigation

Toutes les solutions

Présentation


  • Porteur de projet : Consortium piloté par la Compagnie nationale du Rhône (pour la Maitrise d’Ouvrage et la construction du centre de formation), regroupant CEREMA (pour le développement technique et le logiciel NAVMER), le Comité des Armateurs Fluviaux (pour les objectifs de sécurité et conduite, et les objectifs de renforcement des compétences des pilotes, FLUVIA ( pour les formations), PROMOFLUVIA (pour accueillir les formations et la promotion du simulateur), enfin VNF (pour la modélisation des secteurs Saône)
  • Durée du projet :  La réalisation du projet a débuté en 2012 – Inauguration du projet en 2016
  • Financement du projet : CAF, CEREMA, CNR, Fluvia, Promofluvia et VNF
  • Coûts du projet : Sa réalisation a représenté un investissement global de 2,7 millions d’euros, cofinancé par l’ensemble des partenaires et par les Fonds Européens.

Contexte d’émergence du projet :

Entre les années 2000 et 2006, à la demande du Comité des Armateurs Fluviaux (CAF), le CETMEF, ex DTecEMF, a réalisé un prototype de simulateur de navigation fluviale dont une version est installée au Centre de Formation d’Apprentis à la Navigation Intérieure (CFANI) et utilisée de façon parcimonieuse pour la formation initiale des apprentis pilotes.

De l’avis des utilisateurs professionnels, ce prototype, s’il permet une première approche de la conduite d’un bateau, nécessitait des développements complémentaires d’adaptation et d’amélioration pour que les navigants retrouvent fidèlement les sensations et le comportement de bateaux-types dans les diverses situations de conduite (vent, courant, etc.).

Une démarche exploratoire a donc été lancée en 2009 par un groupe d’expert constitué du ministère en charge des transports fluviaux, des professionnels (CAF, Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale, Compagnie Fluviale de Transport), du CETMEF, du CFANI, de la Compagnie Nationale du Rhône et de Voies Navigables de France pour définir le cahier des charges du simulateur de formation pour la navigation sur le bassin Rhône-Saône.

Les contours techniques de ce nouveau simulateur ont été validés par le groupe d’experts, après la réalisation d’audits sur les simulateurs de navigation fluviale existants en France, en Allemagne, et en Belgique notamment.



De plus, l’augmentation du trafic sur l’axe fluvial Rhône/Saône, qu’il soit de marchandises ou de passagers, nécessite des conducteurs bien formés, responsables, respectueux du fleuve et des autres usagers. De plus, la navigation sur le Rhône est un exercice difficile notamment en raison de l’importance du débit, des vents, des courants et de la présence de nombreuses zones délicates à passer. Il en est de même sur la Saône dans la traversée de Lyon et sur certains secteurs à méandres plus en amont.


Stratégie et Objectifs


Le simulateur de navigation fluviale installé au Port de Lyon est un outil unique en Europe : les conducteurs de bateaux, en formation ou confirmé, peuvent expérimenter des conditions critiques de navigation sur 9 sites du bassin Rhône-Saône représentés en 3D – Vienne, Tournon, La Voulte sur Rhône, Canal de Donzère, Montfaucon, Avignon, Tarascon, Arles, seuil de Terrin – et 6 sites sur la Saône – Lyon, île Barbe, Couzon au Mont d’Or, Chalon sur Saône, Verdun sur le Doubs, Charnay lès Chalon.

Il simule aussi le comportement de 5 types de bateaux chargés et vides : Automoteurs 128 m et 135 m, pousseur avec une ou deux barges, paquebot à passagers.

Objectif :

  • Améliorer la formation des navigants et la sécurité sur le fleuve
  • Former ou perfectionner le pilotage sur le Rhône et la Saône, en particulier sur les tronçons les plus délicats

 

Le caractère innovant du projet


Technique

Le point fort du nouveau simulateur est le modèle de manœuvrabilité de bateau sur lequel il s’appuie, qui inclut des modèles courantologiques et d’hydrodynamique navale évolués et calibrés grâce aux observations des navigants.

Technologique

 

Le simulateur se compose d’un écran cylindrique de 10 mètres avec un angle de vue de 240°, et dispose d’un poste de pilotage modulaire, permettant de configurer jusqu’à cinq types de bateaux différents. Sa modularité s’applique aussi aux équipements présents dans la cabine de pilotage, à la signalisation, la courantologie, aux conditions climatiques, au trafic fluvial ou au moment de la journée. Pour reproduire le plus de cas possibles, il permet aussi d’élaborer des scénarios impliquant différents types de pannes ou d’alarmes.

Résultats et perspectives


Pour les conducteurs débutants :

  • Une mise en situation du passage sur les tronçons réputés délicats
  • Un gain de temps dans l’apprentissage des bons réflexes à la conduite

Pour les conducteurs confirmés :

  • Une montée en compétences sur la conduite dans des situations difficiles et la conduite rationnelle

Pour l’entreprise :

  • Une économie de temps par rapport à une conduite en « double » de plusieurs mois
  • Une amélioration des performances de la sécurité et baisse de l’accidentologie
  • Des économies d’énergie grâce à l’apprentissage de la conduite rationnelle
  • Des gains de productivité par la diminution des incidents et une usure moins rapide du matériel

Ce projet devrait être dupliqué sur d’autres fleuves difficiles à naviguer. Cet outil est idéal pour l’entrainement des conducteurs de bateaux.

#simulateur#navigation#Rhône#Saône

Pour en savoir plus

 

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site