Actualités Espace membre FR EN ES Recherche
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Hydroliennes sur le Rhône une première

Actualité

Toutes les actualités

Hydroliennes sur le Rhône : une première

Quatre hydroliennes ont été installées dans le lit du fleuve Rhône, juste en amont de Lyon (France) fin 2018. Elles devraient produire 1 Gigawatt-heure par an, soit l’équivalent de la consommation électrique – hors chauffage – de 500 foyers. Par sa puissance installée (320 kW), cette réalisation est une première dans le domaine fluvial. Jusqu’alors, des prototypes d’une seule machine avaient été mis en eau, en Guyane et sur la Loire.

La création de ce nouveau parc fait suite à un appel à projets de VNF (Voies Navigables de France)  qui a désigné le groupement composé d’HydroQuest (ingénierie hydrolienne et construction), Hydrowatt (exploitant) et CMN (chantier naval diversifié dans les énergies renouvelable, actionnaire d’Hydroquest et sous-traitant).

 

Une nouvelle technologie verte

Une ferme pilote de plus grande ampleur (avec plus de 30 machines et une puissance installée totale de 2 MW) est en cours de développement plus en amont sur le fleuve. CNR (Compagnie Nationale du Rhône)  en est l’initiateur et assurera l’exploitation, la maintenance et l’ingénierie hydroélectrique, avec Hydroquest et CMN comme partenaires.

Le projet, soutenu par l’ADEME dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir, doit confirmer la pertinence de cette nouvelle technologie et constituer un démonstrateur de transition énergétique. Comme l’hydroélectricité fluviale, l’éolien et le solaire, l’électricité produite par les hydroliennes est 100% renouvelable. Le principe est simple : l’énergie produite par les courants fluviaux est convertie en électricité grâce aux turbines des machines, l’équivalent d’éoliennes, qui sont entraînées par la vitesse de l’eau. L’impact sur l’environnement est faible : les hydroliennes qui reposent sur une barge flottante amarrée au fond du fleuve, ne nécessitent pas d’infrastructures lourdes et ne gênent pas la circulation des poissons.

Des bénéfices à grande échelle

Une nouvelle filière industrielle française pourra naître de ces projets pilotes, avec des débouchés nombreux à l’international. Au vu des premières études de marché, l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud semblent offrir les perspectives les plus prometteuses en raison d’une ressource en eau abondante et inexploitée, et des besoins importants dans des zones souvent non reliées à un réseau électrique. Dans les pays émergents et en développement, il y a un besoin vital d’électricité pour assurer la croissance économique, au plus près des populations et le coût de l’énergie produite par les hydroliennes restera compétitif par rapport aux énergies fossiles.

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site