Forum Espace membre FR EN ES Recherche
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Mieux connaître la pollution plastique, de la terre à la mer la nouvelle expédition de la Fondation Tara Océan TARA Océan

Actualité

Toutes les actualités

Mieux connaître la pollution plastique, de la terre à la mer : la nouvelle expédition de la Fondation Tara Océan TARA Océan

Depuis 2017, IAGF n’a cessé de porter le message de l’interaction entre fleuves, mers et océans, avec un problème-clé : celui de la pollution plastique. Macrodéchets ou microplastiques de quelques millimètres de diamètre présents dans les eaux salées proviennent à 80% de la terre (ruissellement et fleuve) et représentent un volume d’environ 8 millions de tonnes par an (soit l’équivalent d’un camion-benne par minute !).

Dix fleuves dans le monde comptent à eux seuls pour 90% de cette pollution. Pour que nos océans ne comptent pas en 2050 plus de plastique en poids que de poissons, comme le prédisent plusieurs études, il faut à la fois développer la connaissance scientifique et encourager les innovations industrielles pour limiter la production de plastique et combattre la pollution.

Programme scientifique et volet pédagogique

Quelles sont les sources de pollution ? Sous quelles formes, où et en quelles quantités ces déchets arrivent-ils dans les océans et quels sont leurs impacts sur la biodiversité marine ?

Afin de répondre à toutes ces questions, la goélette Tara , avec une quarantaine de scientifiques du CNRS à bord, vient de partir pour une nouvelle expédition qui la conduira dans les estuaires de dix grands fleuves européens : la Tamise (Angleterre), l’Elbe et le Rhin (Allemagne), la Seine, la Loire, la Garonne et le Rhône (France), le Tage (Portugal), l’Èbre (Espagne) et le Tibre (Italie) pour une campagne d’échantillonnage et des rencontres avec le grand public. Objectif : partager les enjeux liés à la connaissance et la préservation de l’océan.

Partie le 23 mai de Lorient, la goélette reviendra à son port d’attache fin novembre.

Erik Orsenna, président d’IAGF, est le parrain de la Fondation Tara Océan en 2019-2020. Pour lui, « Tara est une encyclopédie vivante, une encyclopédie en mouvement » et il se félicite de cette nouvelle mission qui tisse le lien terre-mer essentiel pour analyser l’ensemble du cycle de l’eau : « à présent, les scientifiques de la nouvelle mission Microplastiques étudient l’articulation entre les fleuves et les océans. En tant que spécialiste des fleuves, j’ai la très forte conviction que la santé de l’Océan dépend de la santé des fleuves. Et que la santé des fleuves dépend du soin de ceux qui habitent près des fleuves, au cœur des bassins versants, de ce qu’ils rejettent dans les fleuves. C’est-à-dire du respect qu’ils ont, que nous avons pour les fleuves. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview réalisée par Noélie Pansiot & Elodie Bernollin de la Fondation Tara Océan ici

© Elodie Bernollin / Fondation Tara Océan

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site