Actualités Espace membre FR EN ES Recherche
  1. Accueil
  2. Nos solutions
  3. Une classe d’eau pour mobiliser les acteurs locaux

Une classe d’eau pour mobiliser les acteurs locaux

Toutes les solutions

Présentation


  • Porteur de projet : Syndicats de Bassin Versant Austreberthe-Saffimbec (SMBVAS) et Caux-Seine (SMBVCS)
  • Partenaire : Agence de l’eau Seine-Normandie
  • Durée du projet : un an (2016)
  • Coût du projet : 4 380 €, financé à hauteur de 80% par l’Agence de l’eau Seine-Normandie

Contexte d’émergence du projet : 

Les syndicats des bassins versants de l’Austreberthe-Saffimbec et Caux-Seine en Seine-Maritime ont été créés suite aux importantes inondations qui ont frappé le département à la fin des années 90. Ces nouvelles collectivités avaient pour mission première de faire travailler ensemble les communes d’un bassin versant  en rive droite de la Seine, comptant 6 cours d’eau, sur la question des inondations avec un principe de solidarité amont-aval.

Aujourd’hui, elles s’occupent plus largement des enjeux liés à l’eau et à l’aménagement du territoire et ont voulu mettre en oeuvre à cette fin un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (ou SAGE). Cette feuille de route permet d’avoir une vision globale, cohérente et partagée des problématiques liées à l’eau en intégrant toutes ses dimensions (grand et petit cycle de l’eau, volets qualitatif et quantitatif, eau comme patrimoine commun et support de vie) et ce, au bénéfice des générations futures.

Stratégie et objectifs


L’élaboration du SAGE est un processus long et complexe et,  dans le cas des six Vallées, il fallait aussi faire travailler ensemble les élus de deux territoires voisins. Au-delà de sa dimension réglementaire, le SAGE nécessite une mobilisation des acteurs locaux pour réussir.

Le projet de classe d’eau a alors été mis en place pour communiquer, sensibiliser les élus  mais aussi les impliquer dans la démarche et leur permettre de monter en compétences sur les thématiques qu’ils allaient devoir traiter.

La classe d’eau est un dispositif à l’origine mené par les Agences de l’eau pour améliorer la compréhension de la gestion de l’eau auprès des scolaires. Les deux structures porteuses du SAGE ont décidé d’utiliser cet outil pour mobiliser les membres de la Commission Locale de l’Eau (population, professionnels…) et élus du territoire.

5 journées de formation ont été organisées sur l’année 2016, réunissant au total 70 personnes, autour des principaux enjeux du territoire : risque inondation et culture du risque, aménagement du territoire, alimentation en eau potable, assainissement, pollutions diffuses et milieux aquatiques…

Les différents animateurs des structures porteuses du SAGE ont travaillé en équipe en étroite collaboration avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, les services de l’Etat et d’autres techniciens du territoire pour proposer un programme de formation basé sur la pédagogie active (ateliers, jeux de rôle…) et les visites de territoire susceptible de générer une interaction entre les participants.

Caractère innovant du projet


Politique

Grâce à une pédagogie active, la classe d’eau a permis de constituer un noyau d’élus qui participent activement à l’élaboration du SAGE et portent ses messages. Elle a aussi permis de créer des synergies de travail entre techniciens et élus des collectivités ayant des compétences dans le domaine de l’eau et de l’aménagement du territoire.

Les retours étant très positifs, les deux syndicats continuent à organiser régulièrement des journées thématiques.

 

Résultats et perspectives


Les porteurs du projet ont constaté une motivation accrue des élus du territoire et le développement d’actions communes entre les différentes collectivités ayant des compétences dans le domaine de l’eau et de l’aménagement du territoire. A titre d’exemple, la mutualisation des événements de communication et sensibilisation (pour le grand public, les scolaires, élus, professionnels…) est aujourd’hui courante entre les différentes collectivités. En effet, cette classe d’eau a permis à chacun de comprendre les interactions dans le domaine de l’eau : risque inondation, production de l’eau potable, assainissement, milieux aquatiques et urbanisme sont intimement liés.

Les élus qui ont participé à la classe d’eau participent activement à l’élaboration du SAGE et proposent des objectifs ambitieux. De plus, ils veulent continuer avec cette démarche pédagogique et l’étendre au grand public, scolaires, aménageurs du territoire…

Comment ce projet peut-il être dupliqué sur d’autres fleuves ?

Plusieurs facteurs de réussite ont été identifiés :

  1. Le rôle de l’animation territoriale a été fondamental pour l’organisation de ces journées de formation car c’est sur le réseau d’animateurs que le dispositif a été basé.
  2. Le financement de l’animation par les Agences de l’Eau est indispensable pour la mobilisation des territoires dans le domaine de l’eau. De plus, l’implication des services de l’Etat est aussi nécessaire à l’accompagnement des territoires dans les changements.
  3. Enfin, l’existence de structures porteuses habituées à mener ce type de démarches transversales dans une logique de solidarité amont-aval est une condition de réussite.

#Seine-Maritime #SAGE #Concertation #Classe d’eau

En savoir plus

Crédit photo : SAGE des Six Vallées

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site